ville durable et changement climatique

Des réalisations françaises à l’international

Métro de Panama

Panama, Panama (ville)
Alstom
Mobilité
Secreteria del Metro de Panama
-64 000 tCO2e/an
(-83 %)
xxx_metro_panama.png

Le contexte

Le métro de la ville de Panama a été mis en service en Avril 2014. Il relie Los Andes avec le centre ville et compte 14 stations pour 15,8 km de long. Il a été construit pour réduire la congestion de la ville en offrant une alternative viable au transport routier. Aujourd'hui 239 000 voyages sont enregistrés quotidiennement.

Alstom Transport a fourni une solution clé en main pour ce métro : la conception technique, l'intégration et la fourniture des éléments d'infrastructure et de 20 rames de métro Metropolis.

 

Enjeu GES

Le métro est un mode de transport en commun efficace énergétiquement qui permet de limiter la congestion en Ville et de substituer à d'autres modes de transports :

  • véhicules particuliers (voiture, moto)
  • autobus

Les émissions de GES qui ont lieu lors de la construction des infrastructures des lignes de métro (creusement des tunnels, construction et intégration des infrastructures) sont en général largement compensées par les émissions évitées au cours du cycle de vie du métro.

Cas de référence

239 000 voyageurs par jour via les modes de transport reportés

Frontière du système :
  • Empreinte carbone des modes de transport substitués (carburant : amont et combustion et amortissement de la fabrication des véhicules)
Données utilisées pour les calculs
  • Hypothèses de report modal (mix de transport qu'empruntait précédemment les usagers du métro)
    Voiture, moto : 20%
    Autobus : 60%
    Marche : 20%

  • Facteurs d'émissions de la Base Carbone :
    Voiture : 0,253 kgCO2e / km
    Taux d'occupation des voitures : 1,1

    Autobus : 0,169 kgCO2e / personne.km

+ 77 000 tCO2e/an

Cas étudié

239 000 voyageurs par jour en métro

Frontière du système :
  • Construction de 15,8 km de métro (dont 6,5 km en aérien)
  • Construction de 20 rames de métro de trois voitures chacunes
  • Construction de 14 stations de métro
  • Electricité consommée par les métros
Données utilisées pour les calculs
  • Donnée d'activité (source : Alstom Transport)
    - Consommation d'électricité : 36 000 MWh/an
  • Facteur d'émissions (source : Carbone 4)
    - Construction ligne de métro : 5 500 tCO2e / km
    - Construction d'une station de métro : 1000 tCO2e / unité
    - Fabrication d'une rame de métro de trois voitures : 150 tCO2e / unité
  • Facteurs d'émissions (source : Base Carbone)
     - Mix électrique à Panama : 0,298 kgCO2e/kWh
  • Hypothèses :
    - Distance moyenne d'un voyage : 6 km
    - Amortissement de la construction des lignes : 50 ans

    - Amortissement de la construction d'une rame de tramway : 20 ans

+ 13 000 tCO2e/an

Réduction des émissions de GES
13 000 - 77 000 = -64 000 tCO2e/an
xxx_metro_panama2.png

Périmètre des émissions de GES

L'impact de l'implantation d'un métro sur les émissions de GES d'une ville dépasse le périmètre affiché ci-dessus. Certains phénomènes n'ont pas été pris en compte car ils sont difficiles à apprécier (que cela soit dans positivement ou négativement) ou marginaux . Il s'agit notamment de :

  • La congestion. L'implantation d'un métro permet de réduire la congestion en ville. La congestion augmente les émissions de GES car pour un même trajet, les véhicules routiers consomment plus de carburant.
  • Le transport induit. L'implantation d'un métro peut générer des déplacements inexistants avant depuis la périphérie de la ville vers le métro.
  • Les activités indirectement générées par l'implantation du métro.
  • La construction et l'énergie des dépôts et des bureaux associés. Ce poste est aussi exclu du scénario de référence.
  • L'entretien des métros. Ce poste est aussi exclu du scénario de référence.

La bonne gestion de la congestion urbaine est un des enjeux de la planification urbaine.