ville durable et changement climatique

Des réalisations françaises à l’international

Ecoquartier Beauséjour

La Réunion, Sainte-Marie
Atelier LD
Etudes , Bâtiment
CBo Territoria
beausejour.jpg

Contexte

Les spécificités géographiques du contexte réunionnais (pluies cycloniques, fortes chaleurs, topographie contraignantes, écosystèmes endémiques,...) poussent à penser et à concevoir des espaces publics au caractère unique, ancrés dans le site, qui apportent une qualité d’ambiance indispensable pour répondre à l’enjeu d’une ville des courtes distances, où l’ensemble des aménités sont accessibles à pied.
 

L'étude

Avec un objectif de 8000 habitants dans 2300 logements, il représente un exemple unique en son genre d’application des principes d’aménagements écologiques dans un contexte tropical.

L’analyse environnementale de l‘urbanisme,  insistait déjà sur les déplacements doux, les coulées vertes et la trame bleue.

Le bâti s’élève jusqu’à six niveaux pour préserver le foncier, de plus en plus rare et précieux sur l’île, tout en dégageant des espaces de vraie nature.


Parc urbain, jardin botanique, promenades linéaires, potagers familiaux... des espaces plantés valorisant les espèces endémiques occupent environ un tiers de la surface de Beauséjour.

La mixité est un mot-clé du projet urbain : habitat, bureaux, équipements, magasins et services se mêlent au sein des quartiers, des îlots, voire des bâtiments. 


Avec environ 50 logements/hectare contre 5 logements/hectare en moyenne dans le secteur, on économise environ 800 hectares ailleurs sur l’île.


Les économies d’énergie sont une autre priorité. Sur toute la ZAC le confort d’été n’est assuré que par la ventilation naturelle et d’autres mesures bioclimatiques. La mobilité est douce.