ville durable et changement climatique

Des réalisations françaises à l’international

Déshydratation efficiente de boues de STEP

Russie, Saint Pétersbourg
Adequatec
Eaux usées
Veolia Waters
-15 750 tCO2e/an
(-27 %)
adeq.JPG

Le contexte

La gestion des volumes croissants de boues issus des procédés d'épuration des eaux usées constitue un défi environnemental majeur pour les collectivités locales et les industriels du monde entier. Les boues résiduaires présentent un fort potentiel en énergie utile et en substances nutritives. Leur valorisation demande un traitement approprié  visant, notamment, à réduire la haute proportion en eau des boues (> 98 %). L'épaississement est la première étape de traitement des boues dont elle permet de réduire le volume par élimination de l’eau.

 

ADEQUATEC et la technologie ADEQUAPRESS

ADEQUATEC propose une nouvelle technologie d’épaississement et de déshydratation des boues à très basse consommation d’énergie. L’ADEQUAPRESS est une unité compacte et autonome qui permet d’épaissir et/ou de déshydrater des boues issues du traitement d’effluents urbains, industriels (agroalimentaire, chimie…) et agricoles, dont la concentration initiale peut être de 2g/l à plus de 30 g/l.

La station d'épuration centrale de la ville de Saint Petersbourg (2 300 000 E.H.) a inséré dans sa filière d'incinération trois épaississeurs dynamiques ADEQUAPRESS TH3300. Livrées à Veolia Water en 2006, les  trois unités sont en fonctionnement depuis 2007. 

 

Enjeux gaz à effet de serre

En utilisant l'ADEQUAPRESS pour épaissir les boues, l'usine d'incinération qui utilisait auparavant 11 centrifugeuses a pu diviser le débit par 3 et ainsi utiliser deux fois moins de machines. Ce choix technologique a ainsi permis une réduction des dépenses énergétiques et des consommations en produits chimiques. De plus, grâce à un système  autonettoyant et incolmatable, la technologie ADEQUAPRESS s’avère plus sobre et plus efficace que d'autres procédés d'épaississement comme la centrifugeuse ou les tables d’égouttage par exemple).

Cas de référence

Déshydratation par centrifugeuses puis incinérations des boues biologiques d’une STEP de 2 300 000 EH, sans épaississement préalable des boues

Frontière du système :
  • Consommation énergétique annuelle avec 9 centrifugeuses

Données utilisées pour les calculs :
  • Puissance totale installée : 1 620 kW

  • Consommations électriques annuelles totales : 90 592 320 kWh

  • Facteur d'émissions :

Electricité  Russie  0,639 kg CO2e/kWh  (source : Base Carbone)

+ 57 900 tCO2e/an

Cas étudié

Insertion d'une étape d'épaississement par ADEQUAPRESS avant déshydratation par centrifugeuse et incinération des boues d'une STEP 2 300 000 EH

Frontière du système :
  • Consommation énergétique avec 6 centrifugeuses et 3 ADEQUAPRESS TH

Données utilisées pour les calculs :
  • Puissance totale installée : 920 kW

  • Consommations électriques annuelles totales : 65 936 601 kWh

  • Facteur d'émissions :

Electricité  Russie  0,639 kg CO2e/kWh  (source : Base Carbone)

+ 42 150 tCO2e/an

Réduction des émissions de GES
42 150 - 57 900 = -15 750 tCO2e/an
station epuration Spet (640x369).jpg

La consommation de polymères, une autre source d'émission

La centrifugation des boues nécessite aussi l'ajout de polymère, réactif chimique qui permet de conditionner les boues. Au-delà des gains en termes de consommation énergétique, l'utilisation des ADEQUAPRESS permet une réduction significative de la quantité  de polymère qui représente un poste important d'émission de gaz à effet de serre lié à son processus de fabrication. Malheureusement ce poste est encore difficile à quantifier aujourd'hui et n'a pas été pris en compte, mais il augmenterait les gains en termes de gaz à effet de serre évités grâce à l'intégration d'ADEQUAPRESS.