ville durable et changement climatique

Des réalisations françaises à l’international

Quartier durable EIKENØTT

Suisse, Gland
Bouygues Construction
Bâtiment
Ville de Gland
-300 tCO2e/an
(-67 %)
xxx_eikenott.png

Le contexte

Le nouveau quartier d'Eikenøtt se trouve dans la commune de Gland, située au bord du lac Léman, au pied du Jura, en face des Alpes, à équidistance des deux grandes villes de Suisse romande, Genève et Lausanne.

Ce quartier durable d'une surface brute de planchers (SP) de 59 600 m² offre 485 logements  pour 1200 habitants.

 

La maîtrise d'œuvre : Bouygues Construction

Losinger Marazzi, filiale suisse de Bouygues Construction, a piloté le développement et la réalisation de ce quartier, totalisant 21 bâtiments. Celui-ci a été livré par étapes jusqu'en 2014.

 

Performance environnementale

L’ensemble du quartier est alimenté par un réseau de chauffage à distance. La production de chaleur centralisée provient à 80 % de consommation de plaquettes forestières (copeaux de bois) fournis par le groupement forestier de La Serine dont fait partie la commune de Gland. Une installation solaire thermique de 250 m² et 1000 m² de panneaux photovoltaïques installés en toiture du parking aérien viennent compléter cet ensemble. Le site est raccordé avec le projet de géothermie de moyenne profondeur de La Côte.

L’ensemble des bâtiments du quartier est également labellisé Minergie-ECO®. En plus du standard Minergie® qui prend en compte la qualité de construction de l’enveloppe du bâtiment, son isolation et son renouvellement d’air, les bâtiments certifiés Minergie-ECO® répondent également aux critères d'une construction saine et écologique.

Le label Minergie® impose une consommation d'énergie de moins de 38 kWh/m2/an.

 

Cas de référence

Consommation d'énergie d'un quartier conventionnel suisse de 59 600 m2 SBP respectant la norme thermique Norme SIA 380/1 du canton de Vaud

Frontière du système :
  • Consommation d'énergie annuelle des logements
Données utilisées pour les calculs
  • Donnée d'activité[e1] 
    Consommation d'énergie : 38 kWh/m2/an
  • Mix énergétique final des logements suisses (source : Office Fédéral de l'Energie - chiffre 2014)
    Produits pétroliers : 34,4%
    Electricité : 30,1%
    Gaz naturel : 19,4%
    Bois : 7,6%
    Réseau de chaleur : 3,0%
    Charbon : 0,2%
    Autres énergie renouvelables : 5,5%
  • Facteur d'émissions (source : Base Carbone®)
    Fioul domestique : 0,324 kgCO2e / kWh PCI
    Gaz naturel : 0,244 kgCO2e / kWh PCI
    Plaquette forestière : 0,0244 kgCO2e / kWh PCI
    Charbon : 0,377 kgCO2e / kWh PCI
  • Facteur d'émissions (source : TEP energy)
    Electricité suisse : 0,095 kgCO2e / kWh
  • Hypothèse (source : Carbone 4)
    Réseau de chaleur : 0,200 kgCO2e / kWh
    Autres énergies renouvelables : 0,010 kgCO2e / kWh

+ 450 tCO2e/an

Cas étudié

Consommation d'énergie de l'éco-quartier EIKENØTT

Frontière du système :
  • Consommation d'énergie annuelle des logements
Données utilisées pour les calculs
  • Donnée d'activité (source : Minergie®)
    Consommation d'énergie : 38 kWh/m2/an
  • Mix énergétique pour le chauffage (source : Bouygues Construction)
    Plaquette forestière : 80%
    Gaz naturel : 20%
  • Facteur d'émissions (source : Base Carbone®)
    Gaz naturel : 0,244 kgCO2e / kWh PCI
    Plaquette forestière : 0,0244 kgCO2e / kWh PCI
  • Facteur d'émissions (source : TEP energy)
    Electricité suisse : 0,095 kgCO2e / kWh

+ 150 tCO2e/an

Réduction des émissions de GES
150 - 450 = -300 tCO2e/an
xxx_eikenott2.png

Au delà de la performance énergétique des logements

Le concept du quartier durable va plus loin que la simple performance énergétique des logements. On pourra notamment citer les points suivants :

  • Le quartier est conçu pour une circulation sans voiture. 800 places de stationnement de vélo sont installées sur le site. Des commerces de proximité et des services publics sont présents dans le quartier.
  • 100% des eaux de pluie sont ré-infiltrées, grâce aux toits végétalisés. Ils retiennent l’eau de pluie avant de la diriger vers un important réseau de noues pour collecter et drainer temporairement les pluies d’orage afin de les laisser s’infiltrer dans le terrain. Les eaux usées sont traitées par la station d'épuration de la ville de Gand qui est équipée d'un méthaniseur et dont les boues sont séchées pour être utilisées comme combustible pour cimenterie.
  • Les aménagements extérieurs préservent la biodiversité avec des prairies fleuries, arbres fruitiers et les jardins potagers cultivés par les habitants. Le principe d’entretien extensif prédomine, sans traitements phytosanitaires. Pour cet engagement en matière de biodiversité urbaine, le quartier a été certifié Nature & Economie ainsi que BiodiverCity.